©2019 Harmonie l'Abeille de Lucens

1883 - 2019

136 ANS D'HISTOIRE

C'est le 19 septembre 1883 que "L'Abeille de la fabrique Junod" voit officiellement le jour en présence de Messieurs L. Cornut, P. Jaques, G. Ramsauer, S. Ledermann, A. Wenger, L. Steck, A. Guye, E. Heuer et M. Voruz. Monsieur Louis-Edouard Junod, directeur de la fabrique de pierres fines Junod, est nommé président. Son fils sera le directeur au pupitre entre 1885 et 1886.

Dès la deuxième année de son existence, l'Harmonie pense à la relève en créant son école de musique. Déjà la société prend au sérieux son rôle d'éducatrice, de formatrice et de pont entre les générations.

En 1885, l'Abeille commande sa première bannière. Elle devient ainsi, aux yeux de tous, une société à part entière. Ce n'est pourtant qu'en 1888 qu'elle recevra son premier uniforme.

Cette même année a lieu, pour la première fois, le concert de fin d'année le 1er décembre, jour de la fête de la patronne des musiciens, Sainte Cécile. Cette tradition est, après 125 ans, toujours d'actualité.

Le 21 mai 1892, on trouve dans un procès-verbal une remarque faisant acte que, comme d'habitude, l'Harmonie participera à la traditionnelle fête des enfants du jeudi de l'Ascension. Cela signifie donc que l'Harmonie a pratiquement dès le début de ses activités pris part à cette tradition vieille de plus de 400 ans. Aujourd'hui encore, l'Harmonie est fidèle au rendez-vous.

En 1899, suite à d'importants changements au sein de la fabrique Junod, l'Abeille prend son envol vers l'indépendance en coupant les liens avec cette dernière et en changeant son nom. Elle ne s'appellera désormais plus "L'Abeille de la fabrique Junod" mais "Société de musique l'Abeille de Lucens".

C'est en 1902 que l'Abeille décide de donner des concerts populaires en plein air à Lucens et dans les villages environnants. Cette tradition est perpétuée aujourd'hui encore, l'Abeille donnant, en général au mois de juin, 2 à 3 concerts, en place de ses répétitions du jeudi, dans les villages proches ou sur la place du Soleil de Lucens.
En 1905, l'Abeille décide de changer ses costumes. Elle cherche 3'000 francs pour les payer et décide de vendre tous les anciens pour 400 francs ! Une toute autre époque…

Pendant la Première Guerre Mondiale, l'Abeille n'arrête pas complètement ses activités, allant jusqu'à répondre par "l'or du silence" à une lettre du pasteur, s'indignant que la soirée de printemps puisse être, en ces temps tragiques, suivie d'un bal public.

Les cinquante ans de la société sont fêtés le 27 août 1933. Une nouvelle bannière est inaugurée lors de cette fête.

En 1937, Monsieur Maibach, professeur de musique à Morges, est engagé comme directeur. Il restera jusqu'en 1964. Son premier salaire est de 1'500 francs par an.

Pendant les années de guerre 1939 à 1945, l'Abeille réduit légèrement ses activités, certains de ses membres étant mobilisés.
En 1946, elle participe à l'inauguration par les chemins de fer fédéraux de la traction électrique dans la vallée de la Broye. Adieu la vapeur et vive la modernité…

En septembre 1948, la société se rend à Thonon où elle participe à une cérémonie devant un monument aux morts. Elle joua La Marseillaise devant un public observant un silence poignant. C'est pour les musiciens suisses une prise de conscience directe des malheurs de la guerre.

En 1956, l'école de musique comprend 22 élèves. Pour la première fois ceux-ci prennent part au concert de la société.

Les 21 et 22 juin 1958 l'Harmonie fête ses 75 ans. Sous les micros de radio Lausanne, les musiciens donnent le meilleur d'eux-mêmes pour une fête relatée comme très réussie. A noter que Monsieur Paul Jaques, dernier membre fondateur survivant, prend part à cette fête. Il a 93 ans.

En 1959 une grande fête est organisée pour financer les nouveaux uniformes qui devront être inaugurés lors de l'Ascension 1960.

Au mois de septembre 1960 l'Abeille se rend au Tessin, pour une course récréative. Un concert est donné dans le village de Tremona, village natal d'un musicien. L'Abeille renouvellera cette expérience en 2003, mais sur la Piazza Reforma de Lugano.

En 1962 l'Harmonie participe à l'inauguration de la nouvelle grande salle de Lucens. Petit détail dans la vie de la société, énorme avancée pour le village qui, 40 ans après les premières discussions, obtient enfin sa salle communale.

En 1964, un nouveau directeur est nommé. C'est un jeune instituteur, aujourd'hui retraité mais encore actif comme musicien au sein de la société, André Vaney.
Monsieur Paul Jaques, dernier membre fondateur, décède en 1965 à l'âge de 102 ans. Comme quoi la musique, ça conserve…
En 1968 l'Harmonie participe à la réception du Conseil Fédéral à Moudon.

Les 17 et 18 mai 1969 l'Harmonie inaugure sa nouvelle bannière. Sa marraine est Madame Robert Reymond qui, malade ce jour-là, sera représentée par sa fille Madame Antoinette Stauffer. Madame Stauffer deviendra à son tour marraine de la bannière. Puis sa belle-fille Madame Viviane Stauffer prendra le relais. La famille Reymond-Stauffer a offert une fidélité et un soutien de tous les instants à l'Harmonie.

L'Harmonie participe à la toute première Abbaye de Lucens pour son animation musicale, en 1974. Cette tradition perdure encore aujourd'hui.

En 1982, de nouveaux uniformes ont été inaugurés, une année avant le centenaire. Ils seront portés jusqu'en 2008.

C'est donc en 1983 que l'Abeille fête ses cent ans. La fête soutenue par toute la population de Lucens et des environs, fut une véritable réussite.

1995, la révolution… après 111 ans de domination masculine, la direction de l'Harmonie est donnée à une femme… Anne-Christine Terretaz (-Ramuz), 22 ans, dirigera l'Abeille, sa toute première société, pendant 6 ans.

Cette même année la société participera à l'inauguration d'une automotrice CFF Colibri, frappée aux armoiries de la commune de Lucens. C'est un membre de la société, Didier Bochud, pilote de locomotive, qui aura l'honneur de conduire la société accompagnée de 350 personnes jusqu'à Thoune, où un pique-nique sur un bateau a été organisé. À noter que c'est Monsieur Pierre Koller, antiquaire de Zürich, mais surtout alors propriétaire du Château de Lucens, qui fut le parrain de cet évènement.

Au mois de juin 1997 l'Abeille part en course à l'occasion de la fête de la musique, en Alsace à Blotzheim. La Fanfare de Blotzheim avait été l'invitée de l'Abbaye de Lucens quelques années auparavant.

En 1998, l'Harmonie participe à l'inauguration de la piste VTT de Lucens.

C'est en 1999 qu'a lieu l'inauguration de la nouvelle bannière. Madame Antoinette Stauffer en est la marraine. Les conseillers communaux ont décidé de donner leur jeton de présence de la séance du 10 mai pour participer au financement de cette bannière.

En 2003, l'Abeille part en course au Tessin. Elle aura l'honneur de donner un concert sur la Piazza Riforma, à Lugano. Les nombreux badauds, très surpris par cette initiative, lui réservèrent un excellent accueil. Elle participe, cette même année, à l'inauguration du nouveau réseau de distribution du gaz de Lucens.

En 2004, sous l'impulsion de son directeur, l'Harmonie organise un concert avec un trompettiste soliste, Paul Falentin, lauréat en 1961 d'un premier prix au conservatoire de Paris, élève de Maurice André. André Vaney est fêté pour 50 ans de musique, Fredy Lincio pour 58 ans.

Cette même année, la société participe au 20 heures de musique de Romont sous le nom de Crisalide Armonica.

Au mois de septembre 2006, l'Abeille organise le Rallye du Soleil de Lucens. Au mois d'octobre, elle organise la nuit du vin cuit.

Le 125ème anniversaire de l’Harmonie l’Abeille est célèbré durant toute l’année 2008 ! Un nouvel uniforme est inauguré lors du concert de la Sainte-Cécole.

En juin 2011, l'Abeille participe à la 33ème Fête fédérale de musique à St-Gall. Elle y décrochera le 5ème rang de la 3ème catégorie Harmonie ainsi que la meilleure note de la pièce imposée (soit 91pts/100pts).

En mai 2013, l'Abeille remet le convert en participant à la 27ème Fête cantonale des musiques Vaudoises à Savigny. Elle se présente en 2ème catégorie Harmonie et décroche la 4ème place pour une première participation dans cette catégorie.

Durant l’été 2015, les nombreux jeunes musiciens de l’Abeille âgés entre 16 et 25 ans, fondent “Les Petites Abeilles”. Il se rassemble régulièrement en dehors des activités musicales de la société afin de préparer les animations des concerts de l’Abeille, se porter bénévoles dans des manifestations villageoises ou simplement pour passer de bons moments.

C'est en juin 2016 que l'Abeille participera à la 34ème Fête fédérale de musique à Montreux. Elle aura la chance de se produire en 2ème catégorie Harmonie pour la première fois dans un concours d'ampleur nationale. Le résultat se soldera par une très honorable 12ème place.

Après 24 ans de présidence, Marcel Rey remet son mandat lors de l’Assemblée générale 2018 à un jeune membre de l’Abeille, Morgan Roggo, alors âgé de 27 ans.

En juin 2018, l’Abeille se rend à la Vallée-de-Joux à l’occasion de la 28ème Fête Cantonale des musiques vaudoises. Elle se classera au 3ème rang de la 2ème catégorie Harmonie. La fête fut belle !